Souvenez-vous...

notre monde, avant

MASQUES.jpg

TOUS MASQUÉS

La planète entière s'est masquée. Le sacro-saint masque est devenu l'outil nécessaire, indispensable, salutaire.

Le masque, on nous le dit, a pour rôle de réduire la transmission du virus.

 

Pourtant, quand on regarde l'équilibre risques/bénéfices présenté par l'OMS elle-même, les dangers sont deux fois plus nombreux que les avantages.

Aujourd'hui, de nombreux professionnels posent un autre regard sur le port du masque. Certains demandent même son abolition.

MASQUES ENFANTS.jpg

ENFANCE MASQUÉE

Depuis le second déconfinement, le port du masque est devenu obligatoire dans les écoles pour les élèves de 6 à 11 ans.

Cette décision n'est basée uniquement que sur un principe de précaution car, comme le dit l'OMS elle-même, à l’heure actuelle, le rôle des enfants dans la transmission du SARS-CoV-2 "n’est pas entièrement compris".

Plus de 20 études épidémiologiques dans plus de dix pays ont recherché des contaminations à partir d’enfants de moins de 18 ans : aucune n’a pu mettre en évidence un seul exemple réellement probant.

Aujourd'hui, beaucoup de professionnels affirment que le port du masque chez un enfant peut être assimilé à de la maltraitance.

vaccin.JPG

MAJEUR ET VACCINÉ

La stratégie employée pour faire face au Covid est celle de l'immunité collective. Or, on nous explique que, si elle ne se base sur aucun vaccin, cette immunité devient dangereuse car entraînant trop de morts.

L'immunité ne peut être appliquée en toute sécurité qu'avec un vaccin efficace. Il suffit, pour cela, qu'un certain pourcentage de la population (60%) soit vacciné.

A ce jour des communications des laboratoires Pfizer et Moderna ont déclaré que leurs vaccins à ARNm étaient efficaces à plus de 90%. Cependant aucune étude scientifique n’a pu être revue par les médecins et les scientifiques. D’autre part, aucune étude indépendante n’a pu être réalisée. Quel crédit peut-être accordé à de telles déclarations ?

test.jpg

TOUS TESTÉS

La PCR est une technique de laboratoire permettant de mettre en évidence le matériel génétique du virus dans un échantillon. Elle nécessite un prélèvement à l’endroit le plus accessible où la concentration de virus est la plus importante, c’est-à-dire le nasopharynx, en arrière des conduits narinaires.

Au 8 février, la France a réalisé 47 466 482 tests de dépistages.

Mais saviez-vous que ce test a trouvé son chemin vers les tribunaux ? Une action a été déposée auprès du tribunal régional de Berlin le 23 novembre pour infections non détectables. La cour d’appel du Portugal a statué, le 11 novembre, que le processus PCR n’est pas un test fiable pour le Sars-Cov-2...

super médecins.jpg

SERMENT D'HIPPOCRATE

Le serment d'Hippocrate est considéré comme l’un des textes fondateurs de la déontologie médicale. Face aux impositions gouvernementales, est-il encore possible de le respecter?

" J’informerai les patients des décisions envisagées, de leurs raisons et de leurs conséquences.
Je ne tromperai jamais leur confiance et n’exploiterai pas le pouvoir hérité des circonstances pour forcer les consciences.
Je donnerai mes soins à l’indigent et à quiconque me les demandera. Je ne me laisserai pas influencer par la soif du gain ou la recherche de la gloire.

Je ferai tout pour soulager les souffrances. Je ne prolongerai pas abusivement les agonies. Je ne provoquerai jamais la mort délibérément."

liberté.jpg

LES HOMMES NAISSENT...

Masques obligatoires dès 7 ans, distanciation sociale, couvre-feu, confinement, fermeture des bars, des restaurants, paralysie de la culture, du cinéma, des théâtres, des musées, passeport vaccinal, censure Youtube, propagande...

Un collectif revient sur la dangerosité réelle du virus, la manipulation des chiffres, le rôle de l’OMS, les conséquences du confinement ou du port du masque, et demande notamment aux gouvernements de “lever toutes les restrictions et les obligations sur les citoyens”

cover-r4x3w1000-5ff2d39477cd7-2020-2021-

VUE D'EN HAUT

L'état d'urgence sanitaire en place depuis le 17 octobre 2020 est prolongé jusqu'au 1er juin 2021 inclus. Initialement, il devait prendre fin le 16 février 2021.

La question se pose, et se posera sans doute longtemps, de la nécessité, et même de l’utilité, de créer ce régime d’exception, alors que les pouvoirs publics disposaient déjà de moyens extrêmement étendus pour la défense sanitaire de la collectivité.

Drogues et Seringue

obligation vaccinale

atteinte aux droits ?

Objectif de la caméra vidéo

Toutes les vidéos

par thème

vidéos

Journaux

Tous les articles, les documents, les textes.

articles

Câble Ethernet Violet

Tous les liens utiles, les sites nécessaires et indispensables

liens