Cela bouge !
Manifestation publique

Les masques blancs

Un masque vénitien, une combinaison blanche, une chorégraphie longue de 13 minutes et une déambulation martiale au rythme hypnotisant d’une bande son. Une ambiance particulièrement anxiogène et volontairement provocatrice.

Dans toute la France, les « Masques Blancs » se produisent « avec l’objectif d’éveiller les consciences ».

Les Masques Blancs sont totalement  « apolitiques » et regroupés sous aucune bannière.

Ils critiquent la politique du gouvernement menée depuis le début de l’épidémie de Covid-19.

Port du masque, protocoles sanitaires, restrictions de circulation…

 

Toute une batterie de mesures qu’ils jugent « liberticides » et une crise qui s’apparente selon eux « de plus en plus à une dictature sanitaire ».

Popularisé en Belgique en février dernier, le mouvement s’est étendu en France par le biais des réseaux sociaux et a pris racine dans une soixantaine de villes. D’après Pierre Salaun, le porte-parole du mouvement à Nantes, les « Masques Blancs » regrouperaient désormais 2 500 membres sur le territoire.

« Chaque être humain ayant l’envie d’agir dans un esprit collectif y sera accueilli dans un esprit de bienveillance, de respect et de solidarité », affirment les organisateurs dans un communiqué.

« Notre volonté est de réunir les personnes isolées qui souhaitent réagir à la situation actuelle mais qui se sentent impuissantes seules. »

IMG_7707.JPG

Collectifs mobilisés pour une école sans masque

Un espace enseignants

Enseignantes, enseignants,

La crise actuelle a exacerbé ces derniers mois de nombreux dysfonctionnement de l’Éducation Nationale déjà latents depuis plusieurs années : 

  • pression administrative

  • directives toujours plus contraignantes

  • dégradation des conditions d’enseignement

  • classes surchargées

  • changements multiples des programmes

  • perte de sens, isolement

  • hiérarchie absente ou inflexible, etc

 

Aujourd’hui, la liste s’est allongée à un point tel que de nombreux enseignants nous sollicitent, éprouvant un profond mal-être, et se retrouvant en situation difficile. 

Les élèves font également les frais de ce lent naufrage du système éducatif.

Nous vous proposons de vous mettre en lien avec le réseau d’enseignants qui ont rejoint Enfance & Libertés pour échanger sur la situation actuelle et œuvrer aux solutions de demain.

Cette mise en contact sera faite dans le strict respect de la confidentialité de vos informations personnelles, notamment par utilisation d’un pseudonyme de contact si vous le souhaitez.

 

Nous en serons garants.

Logo-transparent3.png

Contre le port du masque des enfants

Dans le contexte de tension sanitaire, des rassemblements ont lieu dans plusieurs villes de France.

 

Des parents, des enseignants, des professionnels de santé protestent contre le port du masque pour les enfants à partir de six ans.

Un masque qui n'a pas de raison d'être imposé.

Un masque qui est jugé comme une gêne pour l’apprentissage.

Un masque qui abime l'enfant tant au niveau de sa santé, qu'au niveau psychologique ou encore relationnel.