Des risques
psychologiques
masques enfants.JPG

Le Premier ministre l’a annoncé jeudi 29 octobre à l’Assemblée : le masque est obligatoire dès 6 ans au sein des établissements scolaires (L’article 36 de l’arrêté du 29 octobre dernier)

 

Les principaux victimes des dommages collatéraux, qui sont largement absentes de la couverture médiatique, sont bien les enfants.

 

Ces derniers devraient pourtant constituer notre première préoccupation et sont en réalité les plus grandes cibles de la période actuelle.


Au protocole sanitaire de distanciation sociale et d’hygiène des mains en vigueur depuis le mois de juin a donc été rajouté le port du masque pour les enfants de 6 à 11 ans depuis le 2 novembre dans toutes les écoles élémentaires de France.

 

Combien de fois l'avons-nous entendu? "Ils s'adaptent"


Cette décision, pour de nombreux professionnels de la santé pédiatrique et de nombreux parents, est une attaque grave au bon développement des enfants, ainsi qu’à leur équilibre psychique et affectif.

A quand une claire analyse de la balance bénéfices/risques de l'obligation du port du masque par les enfants dans les écoles?

Quand les autorités sauront-elles réfléchir et analyser cette obligation, non fondée ???

Quand les écoles, les directeurs, les enseignants prendront-elles la décision de faire remonter la question?

A quand un vrai débat sur le sujet du port du masque chez les enfants dès 6 ans pendant toute la période scolaire ? C’est à dire pendant les récréations, la garderie scolaire et le temps de midi alors de nombreux professionnels de la santé et de l’enfance ont alerté sur les risques d’atteinte à la santé physique et psychique des enfants et qu’il est avéré que les jeunes enfants ne sont quasiment jamais porteurs et encore moins vecteurs de la covid 19.

 

Combien de temps nos enfants devront-ils encore porter ce masque pour des raisons injustifiées ?

​​

De nombreux psychologues s'alarment

Lise Nathanson est psychologue clinicienne,
psychothérapeute & formatrice

Elle répond parle des conséquences psychologiques du port du masque chez les enfants.

Angèle Consoli est pédopsychiatre à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, membre du Conseil scientifique.

Pour elle, il y a des populations particulièrement vulnérables, comme les enfants et les adolescents. Or quand un adolescent doit être hospitalisé parce qu’il y a un risque suicidaire majeur, par exemple, et qu’on passe des heures à chercher un lit d’hospitalisation pour finir par dire à ses parents que le jeune doit rentrer chez lui parce qu’on n’a pas de place, c’est particulièrement préoccupant et source de tensions pour nous, et assez douloureux."

Entretien avec le Dr. Isabelle Titti, pédiatre.

Conférence de presse du Collectif Santé -

Réinfo Covid Suisse, du 19-02-2021.

Avec la participation de:

Collectif Parents: https://collectif-parents.ch/​ Collectif

 

Enseignants et Educateurs: collectifromand.ens.edu@gmail.com

 

Le Virus des Libertés: Contact@virusdeslibertes.ch

Revue de presses

risques langage 2.JPG
risques psy1.JPG
risques psy2.JPG
risques psy3.JPG
risques psy4.JPG